L’asso’ voisine de la semaine à Massy : SupréMassy !

0

Tristan est un jeune homme de 32 ans. Bien qu’il habite à Antony, Tristan passe la plus part de son temps à Massy, sa ville de cœur. D’ailleurs, il connaît tellement bien la ville qu’il pourrait en être le guide touristique ! Ce boute-en-train s’investit beaucoup dans la vie de quartier avec l’association SupréMassy, mais pas seulement…
Tristan, créateur de l’association SupréMassy

Comment est née l’association ?

C’est une longue histoire ! En 2005-2006, nous étions plusieurs structures tournées vers le Hip-Hop : danse Hip-Hop, peintures murales, concerts de rap, etc. J’avais proposé de tous nous unir et rassembler nos compétences pour organiser un gros festival, comme celui de la ville de Ba-gneux par exemple. Suite à quelques divergences, j’ai décidé de créer l’association SupréMassy avec le graffeur Bab2.
Aujourd’hui, l’association se compose de 2 membres du bureau (ma mère et moi-même) et de 150 élèves en danse. Khriss Kitsais, un des deux professeurs, a grandi à Massy. Il y a commencé la danse avec son groupe Liaison Fatale et ont remporté beaucoup de titres ensemble. Avec SupréMassy, il tient à rendre à la ville ce qu’elle lui a apporté étant jeune.
Nous accueillons les enfants à partir de 5 ans et les adultes sans limite d’âge : cette année nous avons parmi nous un danseur de 49 ans ! Les cours de danse debout, dite danse Hip-Hop ou New Style, sont dispensés à l’Opéra de Massy ; tandis que les cours de danse au sol ou BBoying ont lieu au Centre culturel Paul Bailliart (Paul B).

Un souvenir insolite lié à votre association ?

Je me rappelle le jour nous étions partis prendre des photos avec Bab2 de la dernière grande fresque qu’il avait réalisée sur le mur de l’Acropol. Des agents de Police sont venus à notre ren-contre. Nous pensions avoir droit à un classique contrôle d’identité… Finalement non, les policiers avaient entr’aperçu la fresque de la route et étaient tout simplement venus la voir de plus près. Nous avons donc passé un moment à discuter de cette peinture avec eux.

En quoi votre association contribue-t-elle à la vie du quartier ?

A SupréMassy, nous tenons à proposer des cours de qualité dans un lieu aussi prestigieux que l’Opéra de Massy, que les enfants n’ont pas forcément l’habitude de fréquenter, le tout pour un prix d’adhésion très modéré. En effet, nous souhaitons rendre accessible la danse Hip-Hop au plus grand nombre.
Nous avons pour projet d’organiser une action culturelle en collaboration entre les danseurs classiques de l’Opéra et les danseurs Hip-Hop. La diversité et l’échange sont des valeurs très importantes pour nous et nous souhaitons agir en ce sens au niveau local.

Votre (ou vos) endroit(s) secrets à Massy ?

Massy est une ville où il fait bon vivre. En plus de l’Opéra de Massy (3ème scène nationale après l’Opéra Garnier et l’Opéra Bastille), la ville possède beaucoup de structures sportives et culturelles. Elle a également sa gare TGV et de nombreuses facilités d’accès.
La ville est organisée par quartiers et on y trouve des personnes de cultures, de milieux différents. Pour moi, c’est une des richesses de Massy. Un des endroits que j’apprécie est le commerce asiatique à Place de France. Des aliments aux clients, la diversité y est présente.

Votre voisin coup de cœur ?

Mes voisins coup de cœur, ce sont les élèves de l’association. J’en ai vu grandir beaucoup ! J’en ai repéré deux, particulièrement motivés, aux cours de Boying qui ont beaucoup progressé. Du coup cette année, nous leur avons ouvert gratuitement un créneau supplémentaire à Paul B pour qu’ils puissent entrainement davantage. On essaie aussi de leur donner des conseils sur l’alimentation et la préparation physique afin qu’ils progressent sans se blesser.

Votre définition du partage entre voisins ?

C’est partager un temps, partager un lieu. C’est la discussion, l’échange né des différentes cul-tures et origines des personnes (on peut tout simplement échanger entre voisins sur des sujets du quotidien). Certains parents se sont rencontrés par le biais de l’association, en amenant leurs enfants aux cours. Depuis, ils ont appris à faire connaissance et aujourd’hui ils se rendent service mutuellement pour accompagner à tour de rôle les enfants par exemple.

Votre astuce pour améliorer le lien social entre les voisins du quartier ?

Il est vrai que les massicois avec lesquels je discute me disent souvent qu’ils ne sont pas toujours au courant de tout ce qu’il se passe dans leur ville. Il y a plus de 350 associations à Massy et beaucoup d’activités sont proposées. Le vivre-ensemble est très important : on vit au même endroit, alors profitons-en ! La Fête des Associations qui a lieu le premier week-end de septembre est un bon moyen pour permettre aux gens de se rencontrer.
Je pense qu’il faudrait pouvoir partager davantage de moments tous ensemble, sans forcément planifier un événement dans le but de se rencontrer. Cet événement serait plutôt un prétexte, comme des cours de danse justement : on n’y va pas de prime abord pour rencontrer ses voisins mais on finit par créer du lien indirectement.

Retrouvez les actualités de SupréMassy sur ma-residence.fr et sur le Hall Numéric de la Résidence Galilée (Palaiseau).
Envie de faire connaître votre association coup de cœur ? Inscrivez-la sur ma-residence.fr ou contactez-nous par mail : associations@ma-residence.fr
Merci à Tristan pour son naturel et sa spontanéité face à nos questions !

Partager.

A propos de l'auteur

Je suis Laure de ma-residence.fr et j’ai la lourde tâche de devoir me présenter en 5 lignes maximum. Autant vous dire que pour une grande bavarde comme moi, l’exercice est très difficile ! Passionnée par le web et les nouvelles technologies, j’adore fouiner, farfouiller sur la toile à la recherche de bons plans, d’avis et de témoignages que je m’empresse ensuite de partager avec mes amis. Sur ma-residence.fr, j’ai pour rôle de faire grandir la communauté, de l’animer en lançant des discussions au sein des quartiers et parfois des immeubles et de recruter des Ambassadeurs. Ne soyez pas étonné(e), si vous voyez souvent ma tête sur le site ou au sein de votre messagerie vous demandant de témoigner. Les choses que j’aime : le chocolat, les films de filles, les voyages et les sorties au théâtre.

Laisser une réponse