La ville intelligente : pensée pour répondre aux attentes de demain

0

Quelle serait votre ville idéale ? Comment vous voyez-vous évoluer en son sein ? C’est à partir de ces questions concrètes que le concept de « ville intelligente » a vu le jour. Repenser notre environnement tant sur le plan économique, social ou énergétique est un enjeu de taille pour mieux vivre ensemble aujourd’hui et encore plus demain.

ma-residence.fr cherche tous les jours comment faire en sorte que promoteurs, bailleurs, collectivités, associations et voisins d’une même ville échangent davantage entre eux afin de favoriser le lien social. Fort de cette ambition, Charles Berdugo, président de ce réseau, était l’invité du marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim) en mars 2015…

Définition de la ville intelligente

La notion de « ville intelligente », traduction de « smart city », s’est imposée dans les années 2000 avec l’émergence des nouvelles technologies. Lyon, Amsterdam, Le Caire, Dubaï, Yokohama, Edimbourg, Malte… comptent parmi les précurseurs de ce phénomène. Ces villes ont cherché à développer un service urbain apte à répondre aux attentes et besoins de tous les acteurs d’une même ville : citadins, entreprises, administrations, collectivités ou touristes.
Repenser la ville, c’est une chose, mais réduire les dépenses de chacun de ces acteurs tout en améliorant la qualité des services proposés est un objectif non négligeable…

Mais concrètement, ça donne quoi ?

Les enjeux de la ville intelligente

Partons de ces chiffres assez significatifs : en 2013, 97% des ménages français avaient un téléviseur couleur, 90% un téléphone fixe, 90% un téléphone portable, 80% une connexion internet et 79% une voiture… C’est indéniable, les progrès technologiques influencent notre quotidien.

Du coup, pour qu’une ville soit ou devienne intelligente et connectée, il faut :

  • Des transports accessibles, innovants et durables.
    A Strasbourg par exemple, les transports deviennent intelligents avec la mise en place du ticket dématérialisé. Les usagers peuvent le télécharger sur leur smartphone, ce qui permet un gain de temps et une réduction des coûts.
    A Tokyo, des parkings souterrains automatisés pour les vélos ont été créés avec pour chacun une capacité de plus de 200 vélos et un temps de rangement/restitution de treize secondes. Cela résout le problème du nombre de places de stationnement, et de la sécurité des vélos.
  • La prise en compte des questions environnementales et énergétiques.
    A Issy-les-Moulineaux, des lampadaires intelligents ont été installés. Equipés de détecteurs de présence, ils peuvent adapter leur éclairage. « En France, 40% de la facture énergétique d’une ville est liée à l’éclairage ; à Issy, nous dépensons deux fois moins que dans la moyenne des villes françaises », s’exclame Eric Legale, Directeur Général d’Issy Media, Société d’Economie Mixte chargée de la communication et des Technologies de l’Information de la ville d’Issy-les-Moulineaux.

smart-city

image : SuperGeoTek.com

  • Des citadins participatifs et attentifs à la vie de la communauté.
    Dans toute la France, le site ma-residence.fr œuvre pour réinstaurer un lien social entre voisins. Echange de bons procédés, partage d’événements ou d’informations locales, entraide entre habitants d’un même immeuble ou d’une même rue, voilà un réseau innovant et parfaitement intégré à la ville intelligente !
  • L’intégration des nouvelles technologies pour faciliter, favoriser et accompagner les changements de comportement.
    A Londres, les cabines téléphoniques, les poteaux télégraphiques et même les poubelles sont transformés en points Wi-Fi. De plus, depuis 2012, les quais du métro londonien permettent l’accès à Internet sans fil.
    A Palaiseau, le bailleur Vilogia a été le premier à mettre en place un Hall’Numéric. Il s’agit d’un écran numérique placé dans le hall de l’immeuble et directement connecté à ma-residence.fr. Viennent alors défiler petites annonces entre voisins, informations locales ou messages de la copropriété…

A ceci, on peut ajouter une économie innovante à l’écoute des entreprises et ouverte à l’internationale, une meilleure qualité de vie en termes de culture, santé, sécurité, éducation et enfin une administration transparente et ambitieuse pour la ville et ses habitants…

Le monde parfait n’étant pas encore d’actualité, bien des aspects de la ville intelligente restent utopiques. La réalité du fait urbain restant bien complexe ! A chacun d’essayer de tendre vers un idéal  pour une meilleure compréhension de la ville et de ses mécanismes. Et si vous franchissiez une étape avec ma-residence.fr ?

Je me connecte avec les habitants de mon quartier

.

Partager.

A propos de l'auteur

Journaliste depuis plus de 10 ans sur Internet, j'ai eu l'occasion d'écrire dans des univers variés liés à l'actualité, la culture, les femmes, les seniors... Mais une thématique me tient particulièrement à coeur : la solidarité envers autrui et ce, à l'égard d'un voisin, d'une personne isolée ou d'un sans domicile fixe...

Laisser une réponse