L’isolement des personnes âgées : agissez pour votre voisin !

0

Aujourd’hui, l’isolement des personnes âgées est de plus en plus criant, et ce aussi bien en ville qu’en milieu rural… Comment ces hommes et ces femmes en arrivent à un tel délitement du lien social ? A notre échelle de simple voisin, collectivité, association, que pouvons-nous faire pour y remédier ? Rencontre avec Isabelle Sénécal, du service communication chez « Les Petits Frères des Pauvres »

– Au cours des réveillons de Noël et du Nouvel an 2014-15, combien de personnes âgées et isolées ont participé à vos repas de fêtes ? Avez-vous constaté une évolution dans les profils des accueillis ?

« Je n’ai pas encore les chiffres étant donné que les fêtes viennent juste de se terminer mais je vais vous donner ceux de l’année dernière en sachant qu’ils seront assez similaires : on est au alentour de 15.000 personnes qui bénéficient des actions de l’association pendant les fêtes de Noël.  Ces actions comprennent les réveillons pour toutes les personnes âgées isolées, les portages de colis à domicile pour les seniors invalides, les activités de visites à l’hôpital et les séjours de vacances.
Nous avons constaté 2 choses : une augmentation de la précarité chez les personnes de plus de 50 ans qui ont des parcours de vie difficile et d’autre part une solitude et un isolement accru des personnes qui vivent plus longtemps et aux revenus de plus en plus modestes. »

– La Fondation de France dénombrait, en juillet 2014, 5 millions de personnes isolées et de plus de 75 ans. Comment expliquez-vous ce chiffre qui ne cesse d’augmenter ?

« Si vous reprenez les chiffres de La Fondation de France en 2010, nous étions à 16% de personnes de plus de 75 ans isolées. Aujourd’hui, nous arrivons à 27%. En un peu plus de 4 ans, l’augmentation est assez significative…
Les personnes vivent de plus en plus longtemps. Du coup, l’âge peut provoquer l’isolement avec la perte du conjoint, la perte des amis, l’éloignement de la famille proche, la perte d’autonomie, la perte de revenus mais aussi par l’absence d’un réseau de voisinage… Tout conjugué, cela entraine un replis inévitable sur soi. »

– Avec la crise et le climat socio-économique morose, avez-vous constaté que les personnes âgées renoncent à participer à la vie sociale et politique, ce qui contribue à les isoler davantage ?

« Bien évidement on suppose que la crise joue… Les personnes qui ont des petits revenus avec des frais de base en augmentation (loyer, factures, nourriture…), n’ont pas vu leur petite retraite évoluer. C’est vrai que cela ne contribue pas à améliorer les conditions des plus faibles. »

– Selon les chiffres de la Fondation de France, 1 personne sur 4 de plus de 75 ans n’a pas plus de 3 discussions par an… Cela paraît inimaginable aujourd’hui !

« Cela s’appelle l’isolement relationnel. En effet, de nombreuses personnes ne parlent à quiconque, et ce de façon continue et suivie. Attention, dire bonjour à son boucher ou à son voisin ne s’appelle pas une discussion ! Il y a des personnes qui n’ont que pour seule compagnie la télévision ou la radio et ça s’arrête là… »

personne-agee-seule-tv

Il y a des personnes qui n’ont que pour seule compagnie la télévision.

– Cet isolement des personnes âgées est-il plus flagrant dans les grandes villes ou en zone rurale ? A fortiori, où la solidarité est-elle la plus importante ?

« L’isolement en milieu rural existe bien puisque le moindre voisin ou commerce est souvent plus loin, surtout en hiver. Mais en ville, il est aussi très important. Ce n’est pas parce qu’on est entouré de gens qu’on ne se sent pas seul…
Nous avons fait une étude en octobre 2014 à l’occasion de la Journée Internationale des personnes âgées, pour savoir si les Français avaient des contacts réguliers avec des gens de leur entourage familial ou amical et la réponse est OUI à 68%. Sur de la relation de voisinage, nous sommes à 13% (grande ville ou milieu rural confondu)… »

– « Prendre soin de ses aînés ». Pensez-vous que cette valeur se perd ?

« Pas forcément… Dans cette étude d’octobre dernier, 57% des Français étaient prêts à consacrer du temps à une personne âgée. 20 % dans le cadre d’une activité bénévole et 18% dans le cadre privé (amical et voisinage). Il y a une volonté d’aider ses ainés,  encore faut-il maintenant passer à l’acte. »

– La solidarité intergénérationnelle est-elle une des clés pour rompre l’isolement des personnes âgées ?

« Difficile de dire si la solidarité intergénérationnelle est une clé pour rompre l’isolement mais une chose est sûre, les personnes âgées sont heureuses de voir que des jeunes s’intéressent à elles. Un échange s’installe. Par exemple, les jeunes montrent aux personnes âgées comment fonctionne leur téléphone portable ou tout simplement les poussent à discuter, à raconter leur histoire… »

– Dans sa rue, dans son immeuble, nous savons qu’il y a une personne âgée isolée qui y habite. Que pouvons-nous faire pour briser la glace ?

« Déjà la première chose est de dire bonjour à son voisin, sa voisine, lui demander comment il ou elle va. 
Passé ce premier contact, il est par exemple possible de lui rendre régulièrement visite, de l’accompagner chez le médecin, de lui faire ses courses, de promener son animal de compagnie, de l’inviter à prendre le thé, etc. Le tout est de remettre un peu de citoyenneté au cœur de la vie de tout le monde… »

– Un dernier mot pour se motiver à sonner à la porte de son voisin ou voisine âgée…

« Il y a surement une belle histoire qui vous attend derrière la porte ! »

 

Que vous soyez prêt à offrir votre soutien à une personne seule où que vous recherchiez une main solidaire pour vous aider au quotidien, le site ma-residence.fr est fait pour vous.

Voici quelques exemples d’annonces publiées sur le site :

  • Natacha V. en Essonne propose gratuitement via une annonce sa compagnie aux personnes âgées, de la simple discussion à des petits services…
  • Jean-Marc Dorveaux en Seine-Saint-Denis recherche via cette annonce une auxiliaire de vie pour assister sa maman de 96 ans.
  • Erik Saunier dans les Hauts-de-Seine informe les 50 ans et plus via une publication que le Club de la Planchette à Levallois propose des déjeuners dansants, un club de bridge, un salon de lecture… Un bon moyen de rompre l’isolement !
  • L’association Action Solidaire à Coulommiers est aussi présente sur ma-résidence.fr. Via sa page personnalisée, elle propose aux membres inscrits une actualité, des événements, des actions ciblées, le tout au profit des personnes âgées.

Ces quelques exemples vous inspirent… Inscrivez-vous gratuitement sur le site ma-residence.fr et allez à la rencontre de vos voisins…

Je rencontre mes voisins

Photo par Chalmers Butterfield

Partager.

A propos de l'auteur

Journaliste depuis plus de 10 ans sur Internet, j’ai eu l’occasion d’écrire dans des univers variés liés à l’actualité, la culture, les femmes, les seniors… Mais une thématique me tient particulièrement à coeur : la solidarité envers autrui et ce, à l’égard d’un voisin, d’une personne isolée ou d’un sans domicile fixe…

Laisser une réponse